Laine de merle bleu

Je n’aurais jamais cru qu’une pelote de laine pourrait un jour m’émouvoir, mais c’est ce qui est arrivé quand j’ai vu la laine « Merle bleu de l’Est ». Les couleurs de cette laine m’ont émue presqu’aux larmes. La précision avec laquelle les couleurs de ce bel oiseau avaient été reproduites était incroyable. De l’Art fait laine, je n’avais jamais vu ça.

image

Émue de comprendre que l’art peut se glisser partout…

image

J’en ai fait des bas. Commencés en 2014, terminés en 2016. Mieux vaut tard que jamais!

La laine est Traveller, par Dragonfly Fibers, colori Eastern Bluebird.

 

 

 

Une année à faire des choses

imageJ’ai récemment été inspirée par Kim Werker et son concept de « A Year of Making » qui consiste à faire tous les jours quelque chose, et de le documenter, pendant un an. Et ce « quelque chose » est défini de façon très large. Elle donnait l’exemple de certaines journées où son « quelque chose » était un plat de macaroni au fromage fait à partir d’une boîte. Donc le but n’est pas de se mettre de la pression, mais bien de prendre l’habitude de faire des choses, de laisser une place à la créativité dans notre vie.

Alors voilà! Je suis inspirée et je commence aujourd’hui!

Mon premier quelque chose est de faire le sandwich numéro 2 sur les 9 qu’il me faudra pour faire ma plus grande courtepointe à ce jour. C’est un projet intimidant pour moi que de faire une grande courtepointe (de grandeur queen ou king) alors que je n’ai fait jusqu’à maintenant que des courtepointes de bébé. C’est comme une grosse montagne qui se dresse devant moi et je me demande si j’y parviendrai.

Je n’ai pas toujours été persévérante soit dit en passant; j’ai une toile dans mon sous-sol que j’ai commencée en 1999 et toujours pas terminée. Ce n’est pas une chose dont je suis particulièrement fière. J’ai besoin de rebâtir ma confiance en ma capacité d’être persévérante. Un bon défi!

Du sirop pour Matou

 

Un chat entre dans une pharmacie et demande: « Avez-vous du sirop pour Matou? »

Que voulez-vous, c’est mon genre d’humour. Je devais être très petite quand j’ai entendu cette blague, et elle a collé dans ma tête pendant toutes ces années.

Ici j’ai l’intention de partager mes réflexions, mes créations, mes découvertes, sans prétention. Ça m’amuse de penser que des gens de partout auront accès à mon petit monde sans que je les connaisse.